Certificat radio VHF est inclus dans le permis

Le  permis mer côtier affranchit celui qui le détient de passer le CRR et permet d'utiliser tous types de vhf en France, jusqu'à 6 milles d'un abri.

Si vous êtes titulaire du permis hauturier, le CRR est obligatoire pour utiliser la VHF au delà de 6 milles, ainsi qu'à l'étranger. 

L’installation d'une VHF fixe est obligatoire à partir de la navigation semi-hauturière.


                                          _______________________________________________________


Le C.R.R ou Certificat Restreint de Radio téléphoniste. 

Ce certificat permet à son titulaire de posséder et d'utiliser une radio VHF marine sur les eaux internationales.

(les îles anglo-normandes par exemple )

Examen

pour passer le CRR, se connecter  ici au site ANFR sur lequel vous trouverez le planning des lieux et dates d'examen.

Par ce lien,  manuel de formation au C.R.R. vous pouvez télécharger le manuel de formation


                                          _______________________________________________________


Cet appareil est l'outil de communication en matière de plaisance

et est l'outil indispensable en terme de sécurité                                                                    



L'emploi de cette radio est soumis à des règles de disponibilité des canaux.     


Il permet de converser avec d'autres bateaux en même temps, (portée 30-50 milles), d'appeler les ports afin de réserver une place, et surtout permet un accès direct et immédiat aux secours et à des relais efficaces, CROSS, sémaphores, stations de pilotage et de remorquage. (MAY-DAY) (PAN-PAN) (sécurité-sécurité)


La VHF permet le homing. C'est-à-dire qu'il est possible d'utiliser le signal pour capter sa direction. C'est utilisé par les sauveteurs pour venir sur le lieu de l'incident (impossible avec un téléphone). 


Les CROSS (5 en France) sont à la "veille" de la VHF 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, 365 jours de l'année. Ils diffusent les bulletins météo et préviennent les plaisanciers de tout danger pouvant survenir au large ou aux abords des côtes (AVURNAV).

Le téléphone portable ne peut remplacer la VHF, lors d'un appel de détresse, la VHF permet aux CROSS de vous repérer par relèvement lorsque vous émettez.



Toutes les VHF fixes vendues actuellement possèdent aujourd'hui l'ASN, Appel Sélectif Numérique (ou DSC en anglais pour Digital Selective Caling). Cela se caractérise par un bouton rouge en façade nommé Distress. Mais que se passe-t-il quand on appuie sur ce bouton ?  


Tous les menus sont en anglais. C'est volontairement qu'ils ne sont pas traduits. Comme tous les appareils qui touchent à la sécurité, les menus restent en anglais afin que toute personne qui se trouve confrontée à son utilisation puisse facilement l'utiliser. 

Pour émettre une détresse avec une VHF ASN  il suffit d'appuyer 5 secondes sur le bouton rouge. Il est masqué par un cache afin de limiter les fausses manipulations. 


Avant de lancer un appel de détresse en ASN, vous pouvez indiquer le type d'avarie que vous avez. Il suffit d'entrer dans le menu ASN et de le sélectionner avant d'émettre la détresse : 


  •  Indéfini - undesignated
  •  Feu ou explosion Voie d'eau Collision - Fire - explosion - flooding - collision
  •  Échouage Chavirage Naufrage - Grounding - Listing - Sinking
  •  À la dérive Abandon du bateau - Adrift - Abandon
  •  Homme à la mer - Man Overboard

Un écran indique que l'appel est en attente de validation. Seul le CROSS peut réaliser cette validation. Tant qu'il n'est pas validé ou annulé par vous, il est réémi à intervalle régulier. 


En plus de l'alarme sonore, vous allez vous trouver devant un écran qui indique le nom (ou son numéro MMSI) du bateau qui a émit la détresse, le type de détresse, et le temps qui s'est écoulé depuis l'envoie du signal de détresse. 


En allant lire les informations, vous pourrez connaître la position (longitude, latitude) du bateau qui émet la détresse et surtout la distance et le cap (range et Bearing) qui vous sépare de ce bateau. 


Ces informations restent toujours consultables dans le journal des appels (Call Log). 

La VHF passe automatiquement sur le canal 16 pour pouvoir prendre part aux opérations de sauvetage. 


Utiliser une VHF ASN pour envoyer un appel de détresse est donc très simple. Tout bon chef de bord devrait expliquer son utilisation à son équipage avant de prendre le large. 


Dans la zone des 6 milles, utilisez la VHF en radiotéléphonie et pas en ASN :

choisir le canal 16 et émettre l'appel de détresse en vocal.


Numéros d'urgence

sur terre

  • 112  (appel gratuit depuis un poste fixe ou un portable)  n° unique d'appel d'urgence en Europe

sur mer

  • radio VHF canal 16 cross

depuis le littoral

  • 196 (appel gratuit depuis un poste fixe ou un portable)  Ce numéro d'appel d'urgence est essentiellement destiné aux personnes qui, depuis le rivage, sont témoins d'une situation de détresse en mer